Mauve

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter ! Vous resterez ainsi informé des actualités du Laboratoire Médiflor.

Newsletter


CONTACTEZ-NOUS

Toute l'équipe du Laboratoire Médiflor est à votre écoute pour vous satisfaire. Pour nous contacter, utilisez le formulaire.

CONTACTEZ-NOUS


MEDIFLOR A VOTRE ÉCOUTE

Pour plus d'informations, un pharmacien est à votre écoute tous les matins de 9h à 12h30 et le lundi après-midi de 14h à 17h30 au 0 810 110 126 (prix d'un appel local).

Mauve

Nom latin : Malva sylvestris

Originaire d'Asie et d'Europe, la mauve est une plante bisannuelle à feuilles dentelées, faisant partie des plantes péctorales. Elle pousse facilement dans les champs, les terrains vagues et au bord des chemins. Ses feuilles vert foncé découpées en cinq lobes apparaissent anguleuses et dentées. Disposées en bouquets de pétales en forme de cœur, ses grandes fleurs roses violacées lui ont valu son nom. Les fleurs et les feuilles sont utilisées en phytothérapie.


Un peu d'histoire…

Les vertus laxatives douces de la mauve sont connues depuis l’Antiquité. Pline recommandait la décoction de mauve dans le lait pour soulager la toux, Cicéron a vanté les mérites de la plante comme sédatif. Au Moyen-âge, ses feuilles étaient consommées en tant que légume « santé » aux vertus digestives.1La mauve faisait couramment partie des jardins médicinaux des monastères.


Usage et indications

La mauve est traditionnellement utilisée pour apaiser les inflammations des voies respiratoires et du tractus digestif.


Composition et preuves scientifiques d’action

La mauve est antitussive et anti-inflammatoire : elle contient des flavonoïdes, des tanins et des mucilages aux vertus adoucissantes, faisant de la plante une « espèce pectorale » pour la médecine naturelle. L’action antitussive douce de ses polysaccharides a été constatée sur l’animal2. Associée à d’autres plantes dans des études cliniques, elle soulage bien les maux de gorge3 sans effet secondaire. Elle améliore également les toux d’irritation dues aux refroidissements et les toux « grasses », productrices de mucus4. Ses composés apaisent également les spasmes et les inflammations digestives : chez l’animal, l’extrait protège des microlésions gastriques5.



Pour information, les propriétés attribuées aux plantes ne sont validées que dans certaines conditions (dosage en principe actifs, partie de la plante utilisée, type d'extrait...) et ne peuvent pas être appliquées à tous les produits en contenant.

1G. Debuigne, François Couplan : Petit Larousse des plantes qui guérissent, Ed. Larousse, 2006
2Nosal'ova G , Strapkova A , Kardosová A , Capek A , Zathurecky L , Bukovska E : Antitussive action of extracts and polysaccharides of marshmallow (Althaea officinalis L., var. robusta) Pharmazie. 1992.
3Brinckmann J , Sigwart H , van Houten Taylor L . : Safety and efficacy of a traditional herbal medicine (Throat Coat¯) in symptomatic temporary relief of pain in patients with acute pharyngitis: a multicenter, prospective, randomized, double-blinded, placebo-controlled study. J Altern Complement Med . 2003;9.
4Puodziuniene G , Janulis V , Milasius A , Budnikas V . : Development of cough-relieving herbal teas. Medicina (Kaunas) . 2005;41:500-505.
5Gürbüz I , Özkan AM , Yesilada E , Kutsal O. : Anti-ulcerogenic activity of some plants used in folk medicine of Pinarbasi (Kayseri, Turkey) . J Ethnopharmacol . 2005;101