Cerise (queue de)

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter ! Vous resterez ainsi informé des actualités du Laboratoire Médiflor.

Newsletter


CONTACTEZ-NOUS

Toute l'équipe du Laboratoire Médiflor est à votre écoute pour vous satisfaire. Pour nous contacter, utilisez le formulaire.

CONTACTEZ-NOUS


MEDIFLOR A VOTRE ÉCOUTE

Pour plus d'informations, un pharmacien est à votre écoute tous les matins de 9h à 12h30 et le lundi après-midi de 14h à 17h30 au 0 810 110 126 (prix d'un appel local).

Cerise (queue de)

Nom latin : Prunus cerasus

Originaire de Moyen-Orient, le cerisier sauvage est un arbre de 2 à 8 m de haut à branches étalées et pendantes portant des feuilles ovales, luisantes et dentées. Ses fleurs blanches, groupées en fausses ombelles, font place au printemps à des fruits à noyau rouges et acides. Le fin pédoncule du fruit, long d’environ 4 cm de long et vert brunâtre, appelé tout simplement « queue de cerise », est employé en phytothérapie.


Un peu d'histoire…

Les anciens Grecs utilisaient déjà le cerisier sauvage contre les crises de goutte. La queue de cerise a été prescrite pour favoriser les urines dès le Moyen-âge et durant les siècles suivants, notamment contre l’arthrite. Ses vertus diurétiques et anti-inflammatoires ont été prouvées depuis1.


Usage et indications

Les queues de cerise sont traditionnellement employées pour faciliter l’élimination de l’eau et des déchets.


Composition et preuves scientifiques d’action

Les queues de cerise sont riches en flavonoïdes et en sels de potassium. Leur action diurétique, largement éprouvée par la pratique, a été scientifiquement démontrée chez l’homme : après traitement avec un extrait, on constate une légère augmentation du volume des urines et une diminution de la concentration en électrolytes, excepté le potassium2. L’extrait de cerise sauvage présente également des activités anti-inflammatoires et antioxydantes sur le foie3.



Pour information, les propriétés attribuées aux plantes ne sont validées que dans certaines conditions (dosage en principe actifs, partie de la plante utilisée, type d'extrait...) et ne peuvent pas être appliquées à tous les produits en contenant.

1M. Petriccione : Ethnobotany of Peach, Cherry and Walnut- Cetara, 26-28 October 2009
2Hooman N, Mojab F, Nickavar B, Pouryousefi-Kermani P.: Diuretic effect of powdered Cerasus avium (cherry) tails on healthy volunteers. Pak J Pharm Sci. 2009 Oct;22(4):381-3.
3Saric Ana et al: Improved Antioxidant and Anti-inflammatory Potential in Mice Consuming Sour Cherry Juice (Prunus Cerasus cv. Maraska) Plant foods for human nutrition 2009, vol. 64, no4, pp. 231-237

  • Imprimer