Conseils bien-être En finir avec la rétention d'eau et la peau d’orange

"Peau d'orange". Le terme est connu autant que détesté, car il définit ce qui est une réelle source de complexes pour certaines femmes. Souvent localisée sur la peau des cuisses, les fesses et parfois même sur le haut du corps, la cellulite donne à la peau un aspect bosselé et capitonné. Disgracieuse, elle n’est pourtant pas une fatalité et vous pouvez agir pour l’atténuer.

Connaître l'ennemi

Commencez par identifier le type de cellulite dont vous souffrez. Il en existe trois :

  • La cellulite dite aqueuse. Visible sans pincement, bien que la peau reste souple. Souvent due à une mauvaise circulation lymphatique, cette forme de cellulite est la plus "légère".
  • La cellulite dite adipeuse. La peau reste souple et indolore, mais la cellulite apparaît au pincement. Souvent localisée autour de la fameuse culotte de cheval, elle est due à un excédent de graisse localisé et un manque d'activité physique.
  • La cellulite dite "fibreuse". Bien installée, dure au toucher et souvent douloureuse, elle se forme par des amas de graisses compacts. Elle est la plus compliquée à déloger.

Adopter le bon plan d'attaque !

Pour les trois types de cellulite, drainage, exercice physique et alimentation adaptée sont de mises.

Dans tous les cas, c'est également la persévérance et la régularité qui viendront à bout de votre cellulite. Souvent héréditaire, elle a tendance à revenir s'installer sur les cuisses et les fesses dès que se fait sentir le moindre relâchement. Là encore, c’est l’adoption d’une bonne hygiène de vie sur la longueur qui sera votre meilleure alliée et qui vous permettra d’en venir à bout !

Lutter contre la cellulite aqueuse.

Elle est due à une rétention d'eau dans les tissus, provenant d'une mauvaise circulation et procurant une sensation de jambes lourdes. Le drainage est ici important. Dans cette optique, certaines activités physiques comme la gymnastique aquatique ou l'aquacyclisme présentent des résultats satisfaisants. Il convient aussi d'adopter une alimentation adaptée et capitaliser sur les plantes consommées en infusion qui améliorent la circulation veineuse ou l’élimination rénale, comme la vigne rouge, le pissenlit, la reine des prés, le thé rooibos, etc.

Demandez conseil à votre pharmacien.

Lutter contre la cellulite adipeuse.

Ici, une révision du régime alimentaire s'impose et de l'exercice permettra de déloger les amas graisseux, notamment en augmentant l'activité du métabolisme. Privilégier les sports d'endurance, qui vont vous aider à brûler des graisses. Allégez aussi significativement votre assiette : bannissez les sucres rapides et les mauvais gras, au profit de fruits et légumes frais ainsi que d'oléagineux qui contiennent du "bon gras".

Lutter contre la cellulite fibreuse.


Elle nécessite d'adopter les deux plans d'attaque ci-dessus, à savoir drainage, sport et révision du régime alimentaire. Mais une aide professionnelle peut également s'avérer nécessaire pour déloger cette cellulite bien installée. Les massages et pétrissages pour "casser" les amas graisseux sont nécessaires. C'est la fameuse technique du palper-rouler pratiquée en institut.

Consultez un médecin ou un professionnel de santé avant de débuter un régime alimentaire. www.mangerbouger.fr

L'activité sportive régulière nécessite une consultation médicale, prenez rendez-vous avec votre médecin pour trouver une activité qui vous est adaptée.

Découvrez nos dernières astuces