Les trésors de la Ruche Tout sur le miel !

Chaque année en France, nous consommons en moyenne 40 000 tonnes de miel, dont 60% sont issues de ruches françaises. Nos 1 300 000 ruches françaises produisent donc 14 000 tonnes de miel par an (soit à peu près 20 kg depuis que vous avez commencé à lire cet article). Tout le monde sait que le miel que nous consommons est produit à partir du nectar des fleurs. Mais bien d’autres choses sont à découvrir…

Quand a-t-on commencé à consommer du miel ?

Certaines peintures rupestres ont permis d’affirmer que les hommes ont commencé à consommer du miel dès la fin de la période Paléolithique. Pendant très longtemps, nos ancêtres ont pensé que cette délicieuse substance était un don du ciel !

Les hommes ont commencé à consommer du miel dès la fin de la période Paléolithique.

Combien y a-t-il d'abeilles dans une ruche ?

Nous avons tous en tête la vision d’une ruche bourdonnante colonisée par toute une population. Mais combien sont-elles en vérité, 10, 100, 1000… 10 000 ? La réponse dépend en réalité de plusieurs variables : la saison, l’espèce, la taille de la ruche…

En moyenne, une ruche qui hiverne peut contenir 10 000 à 20 000 abeilles, alors qu’en pleine saison, ce nombre peut monter jusqu’à 60 000.

Quelle est la durée de vie moyenne d'une abeille ?

Chez les abeilles domestiques (celles qui produisent le miel), la longévité varie en fonction de la saison : 5 à 6 semaines en été contre 5 à 6 mois en hiver.

Le sort des mâles est lui bien différent : ces derniers meurent après l'accouplement ou en fin d’été, après avoir été chassés de la ruche, les ouvrières refusant de les nourrir.

Enfin, la reine est celle qui a la plus belle espérance de vie : 3 à 5 ans en moyenne.

Comment produit-on le miel ?

Tout commence quand l’abeille butine le nectar des fleurs pour en utiliser le sucre. En fonction de la plante, le nectar sera différent, de par ses pigments, de la composition en sucres, ou encore des vitamines. Tous ses éléments définiront le goût et la couleur de chaque miel !

Une fois rentrées, le travail des butineuses est terminé. D’autres abeilles en charge d’enrichir le tout en enzymes prennent le relais. Puis d’autres abeilles ouvrières font sécher le miel, constitué à ce moment-là à 50% d’eau ! Elles régurgitent alors le miel, l’étalent en couche avec leur langue et l’entreposent dans les cellules afin de le laisser mûrir.
Une fois remplies de miel asséché, les cellules vont être refermées avec de la cire pour le protéger avant d’être consommées.

Quel est le rôle des apiculteurs ?

Relais de l’abeille, l’apiculteur va travailler le miel, de sa récolte jusqu’au conditionnement. Voici les grandes étapes du travail de l’apiculteur :

  • L’apiculteur enfume d’abord les abeilles, afin de les apaiser et de pouvoir travailler en toute tranquillité. Il récupère les fameux cadres remplis de miel et les transporte jusqu’à son lieu de travail : la miellerie.
  • À la miellerie, l’apiculteur va commencer à travailler le miel. Il va d’abord désoperculer, c’est-à-dire enlever l’opercule de cire qui bouche les alvéoles pour ensuite extraire le miel. Le miel sera ensuite filtré pour supprimer les impuretés qu’il contient, puis mis en maturation pendant 4 à 5 jours. Enfin prêt, le miel peut être mis en pot et consommé.

Quelle est la différence entre les miels ?

En France, les miels sont différenciés en fonction du type de fleur que la colonie aura butinée pour le produire.

Si le miel est toujours fabriqué de la même façon, sa composition varie en fonction des nectars butinés. L’appellation de chaque miel dépend de la plante butinée pour des miels monofloraux, ou des types de paysage lorsque la récolte a été faite sur plusieurs variétés de fleurs.

Ainsi, l’appellation « Miel de cerisier » signifie par exemple que les abeilles à l’origine du miel ont butiné essentiellement des fleurs de cerisier.

Découvrez nos dernières astuces

Les trésors de la Ruche
Prenez soin de votre gorge avec une boisson au miel Lire la suite
Les trésors de la Ruche
Tout sur la Gelée Royale ! Lire la suite