Maté

Maté

Nom latin : Ilex paraguariensis

Le maté est un arbuste proche du houx à feuilles vertes, ovales et luisantes. Il produit de petites fleurs blanches à quatre pétales et des baies rouges. Il pousse spontanément en Amérique du Sud, notamment au Paraguay et au Brésil. Les feuilles sont utilisées comme base de boissons et employées en tant que plante médicinale.


Un peu d'histoire…

Les Indiens d’Amérique latine consomment depuis des siècles une boisson chaude énergisante à base de maté torréfié dans une calebasse en bois munie d’une pipe métallique. Les colons et missionnaires ont rapporté le maté sur le vieux continent pour le faire connaître à partir du XVIe siècle. Le savant et explorateur Bonpland, au XIXe siècle, a montré un vif intérêt scientifique pour le maté et a fait partie des premiers Européens à tenter de cultiver cette plante sauvage1.


Usage et indications

Le maté est utilisé pour favoriser l'élimination rénale de l'eau.



Pour information, les propriétés attribuées aux plantes ne s'appliquent que dans certaines conditions (dosage en principe actifs, partie de la plante utilisée, type d'extrait...) et ne peuvent pas être appliquées à tous les produits en contenant.  

Les informations historiques font souvent référence à un usage médicinal traditionnel et sont données à titre indicatif, et ne s'appliquent pas aux produits alimentaires.

Les conseils dispensés sur le site Laboratoire Médiflor® sont donnés à titre informatif et ne dispensent pas d'une consultation médicale.

1Adolphe Brunel : Biographie d’Aimé Bonpland, 1859

  • Imprimer